Grandeur et décadence de la liste iacchos…


Me suis réabonné depuis une semaine à la liste iacchos. (http://www.iacchosypuros.com/liste.html) Quelle déception ! Pourtant, pour avoir passé l’année dernière quelques mois passionnants à échanger avec des amateurs, du plus débutant au semi professionnel, cette liste m’avait donné à l’époque la sensation qu’une nouvelle forme de communication entre amateurs et professionnels était en train de naître grâce à Internet. Je pensais même que certains des journalistes de demain viendrait de là…
Quelle déception.
On en est aujourd’hui au « niveau zéro » de la communication. Blagues indignes de la bande à Titof ; tir à vue dès qu’un autre dégustateur dévoile une émotion ; clans sectaires se livrant en permanence à des attaques personnelles ; jalousie de ceux qui n’ont pas les moyens envers ceux qui se les donnent ; critiques à l’emporte-pièce ; confusion totale entre le « j’aime » et le « c’est bon » ; plaisir malsain à casser des mythes dignes du fan club de « Brice de Nice ». Panégyriques tout aussi ridicules d’étiquettes prestigieuses pourtant indignes ; critiques déchaînées de dégustateurs ayant à peine une centaine de grands vins à leur actif envers d’autres qui en ont plusieurs milliers ; sans oublier les rumeurs malsaines, qu’en dira t’on et coups bas dignent des plus belles heures de l’occupation. Dommage. Circulez, y’a rien à voir.

Laisser un commentaire

Abonnement

Derniers commentaires

Archives