Vendanges 2019 * Jour J+8 * Ramasser les Syrah tu iras


C’est clairement le bon moment. Et c’est peut-être LE cépage du millésime. Le fruit est étonnant, la maturité parfaite, ça reste frais. Et puis la vue est belle, l’air dégagé, l’horizon magnifique. La vue porte jusqu’en Ariège.

p1020892

La fructification s’est bien passée, la récolte est belle. Aucun travail en vert, les grappes ont été protégées du soleil tout l’été. Et du soleil, il y a en a eu. Préserver le fruit, ne pas le brûler, surtout ne pas le «cuire», tout est là en ce début de réchauffement climatique. Le feuillage est encore étonnement vert, le sol meuble. Étonnant.

p1020903

Pour autant, lorsqu’on effeuille un peu, on voit bien la charge. Ca fait impression, comme ça, mais c’est un gobelet sur échalas et donc, faut pas croire. Six à huit grappes, l’idéal.

J’ai beaucoup changé d’avis , au fil des ans, sur les rendements. J’étais, comme tout le monde, étrangement attiré par les vignes à l’agonie, les rendements misérables, non pas dus à l’âge mais à la conséquence d’un abandon ou d’une maltraitante. Aujourd’hui, qu’elle soit jeune ou vieille, je sais qu’une bonne vigne est une vigne en forme, alimentée par des composts juste ce qu’il faut, dans une sorte d’état de forme, comme un sportif. Cette année encore, exactement comme un être humain dont le système immunitaire fort résiste aux maladies, c’était la clef d’un fruit subtil et, je l’espère, d’un vin équilibré. En fait, c’est le feuillage qui aura permis de résister aux épisodes de canicules successifs. Les vignes malades, mal nourries, mal traitées, n’étaient pas armées pour résister aux éléments, surtout quand les vignerons n’auront pas consulté la météo et poudré avant ou trop. Dans ce métier, certaines erreurs techniques ne pardonnent pas. Bon, revenons à nos Syrah.

p1020904

Bon, la météo me dit que justement demain il va pleuvoir. Enfin. Un peu de douceur, une ritournelle. Celle de Sébastien Tellier.

Ce que j’écoute pendant les vendanges ICI sur Spotify. ICI sur Deezer.

Un commentaire

  • Éric marty
    11/09/2019 at 8:25

    La FRUCTIFICATION on en oubli l’essence du mot
    Bises

Laisser un commentaire

Abonnement

Archives