Vendanges 2019 * Jour J+18 * Sentir la fin au plus profond de soi


Le temps change. Bien sûr, il y a des signes. Mais pas tant que ça cette année. Les jours raccourcissent bien sûr. Les feuilles jaunissent, rougissent, s’enflamment. Il fait cependant toujours étrangement chaud.

Mais il y a autre chose. Ces signes invisibles que la nature nous envoie. Une odeur. Une sensation. En passant en revue les dernières vignes qui attendent d’être vendangées, je pense à ces moments, entre un homme et une femme, une femme et un homme que l’un.e envoie et l’autre ne voit pas, souvent, juste avant une séparation pourtant déjà actée pour lui ou l’autre. Do you see what I’m talking about ?

Sur Facebook, mon amie Isabelle nous offre un de ses si doux bulletins météo. Elle aussi, à l’évidence, sent l’automne qui arrive et savoure la résistance de l’été : « Alors oui, on a passé l’équinoxe et on ressent un peu de cette mélancolie qui monte quand toute la vie apparente du végétal s’en va vers une retraite pelée, aride, sombre et froide – même si l’on sait qu’un printemps reviendra, et patati et patata… Non?  Mais il y avait aujourd’hui un vent très revigorant et une lumière rare avec même de l’herbe verte neuve, vigoureuse et tendre, des éclats de mica bleu céleste sur les étangs et des reflets miroitants sur les mares laissées telles des baïnes près des rives… flamants, aigrettes, petit chien galopant les oreilles au vent, tout ce petit monde très content faisait plaisir à voir. Amis, je vous souhaite une bonne soirée. C’était le bulletin météo, merci de l’avoir suivi.» Merci, Isabelle, tes bulletins m’enchantent…

La fin de dimanche est occupé à passer en revue les quelques parcelles qui restent. Un peu de Grenache noir magique. Deux hectares de Carignan, à 600 mètres d’altitude. Notre Mourvèdre, que  j’ai rarement vu aussi beau. Hésitation, bien sûr, comme toujours. Satané caractère qui me pousse à vouloir décrocher la lune. On en parle longuement avec Serge, nous sommes comme souvent d’accord, bien sûr, mais nous avons besoins de croiser informations et ressentis pour se rassurer mutuellement. Les peaux sont désormais fragiles, prêtes à tout lâcher et nous prenons un risque à attendre. C’est déjà magnifique. Il est temps. Je pense au vieux dicton boursier, lu je ne sais où un jour d’une boursier célèbre qui disait qu’il «avait gagné l’essentiel de son argent en achetant trop tard et en vendant trop tôt». Sage conseil. Il est temps de finir cette campagne.

Grenache lundi, Carignan mardi, Mourvèdre vendredi. That’s it.

img_2752

Le soleil se couche sur les vignes et m’offre douceur et éclat. Merci la vie d’avoir des vignes dans des endroits si beaux. Deezer me propose dans mon «Flow» la voie étrange d’Hayden Thorpe. Doit-on dire merci à un algorithme ? Qui sait..Merci pour ce son qui m’accompagne en rentrant. On pourra écouter l’étrange album, parfait pour le changement de saison…

 

La playlist complète des vendanges 2019. Ici sur Deezer – ICI sur Spotify. ICI sur Youtube

Laisser un commentaire

Abonnement

Archives