Sans commentaires


Impossible de garder plus longtemps pour moi l’une de mes aventures (en tout bien tout honneur…) du week-end.

Un de mes vieux amis parisiens me contacte vendredi soir pour m’annoncer qu’il passera à Lavinia pour me saluer. « Comme ça, je vais goûter vos derniers vins. Au fait, je vais essayer de t’emmener quelqu’un qui aime les vins du clos des fées au point de… s’être fait tatouer votre logo sur le corps».

J’ai peine à le croire et pense à un canular.

Samedi, je n’en crois pas mes yeux. Jeune, charmante, passionnée jusqu’à un niveau que j’ai du mal à comprendre, X. nous montre discrètement son tatouage, indélébile, après nous avoir fait jurer le silence sur son identité et sur l’endroit où s’imprime le sigle distinctif du Clos des Fées.

Nous restons sans voix. Je suis toujours sans voix, d’ailleurs, et ne trouve rien à rajouter.

Laisser un commentaire

Abonnement

Archives