Poudrage à la boîte


Matinée poudrage, partout où l’on ne peut pas mécaniser.

C’est assez simple, ça ne demande aucun investissement ou presque, c’est très efficace, ça coûte pas cher au niveau des produits, c’est bio, on peut passer partout, même quand la terre est trempée. Et pourtant, presque plus personne ne pratique dans le petit monde de la viticulture… Vous allez comprendre…

Il faut un vieux C15, rempli de sacs de soufre.

Un seau à vendange, une boîte à poudrer, en métal ou en plastique.

De bonnes jambes et un moral d’acier…

Une secousse au dessus de chaque pied, le soufre tombe sur la souche. On avance. On recommence. Bon, là, c’est le jour. Le mieux, c’est ce commencer avant le lever du soleil. Et si possible, stopper tout avant 10 heures. Parce après le souffre sublime et là, c’est l’irritation garantie.

Bon, à la fin de la journée, l’odeur du souffre est presque imprégnée dans la peau et combinaison ou lunettes n’y font rien. Mais du repos (de toute façon, après cinq heures de marche rapide…), une longue douche, et c’est reparti.

Dans les vignes, dans quelques heures, le souffre aura sublimé et les vignes seront protégées.

Oh toi qui savoure un verre de Vieilles Vignes, les miennes ou celle d’autres vignerons qui s’accrochent à leur coteaux et à leurs traditions, ai s’il te plait une pensée pour la peine et les efforts qu’il faut consentir pour maintenir en place de petites parcelles partout ailleurs arrachées…

3 commentaires

  • Levavasseur
    17/03/2019 at 10:57

    Super, merci pour l’explication! je trouve une boite à poudrer et je suis équipé pour une première utilisation dans quelques semaines après débourrement puis plus tard en encadrant la floraison!

  • Pablo
    04/04/2022 at 7:46

    Salut! Tu commences généralement et tu finis généralement à quel période ce traitement de souffre en poudre ?

    • Hervé Bizeul
      25/04/2022 at 4:49

      Encadrer la floraison, c’est la clé.

Laisser un commentaire

ABONNEMENT

Recevez les billets du blog dès leur publication. Et rien d'autre.

Abonnement

Derniers commentaires

Archives