Le Beurre truffé


Rien de plus simple. Rien de plus utile que le beurre de truffes.

Je vous donne la méthode. Pour les proportions, c’est un peu lié à votre amour des truffes ou à votre dépendance ;-), à vos moyens, à votre générosité…

Disons qu’avec 20 g de truffes, on fait sans problème 125 g de beurre truffé.

Donc, du beurre, du bon, du meilleur. 125 g qu’on laisse revenir à température de la pièce, doucement, après l’avoir coupé en cubes d’1cm sur 1 cm dans un petit bol.

On coupe la truffe ou plutôt les truffes sur une planche. Je m’explique. Sur vos 100 g de truffes (ou plus, car ça se congèle super bien), il faut mieux prendre un peu de plusieurs truffes différentes afin de « mutualiser » le plaisir (diront les optimistes) ou les risques (diront les autres). Chaque truffe a sa personnalité, son parfum, son intensité et pour avoir un bon plat, mieux vaut mélanger. Si tout est bon, ca change rien. Si une est un peu plus faible, une autre l’aidera ;-)

Pour la mandoline à Truffes, pas la peine d’aller chercher loin. C’est ICI. Moi, j’ai la « pro », bien sûr ;-), mais j’aime bien celle avec le manche, parce qu’elle fait le fromage…

Ca me fait penser à une émission de Mireille Dumas vue il y une dizaine d’années où elle demandait à un charmant couple marié depuis 70 ans (platine…) le secret de la longévité de leur couple, justement. Je me souviens du mari expliquant qu’lls partageaient tout et donnait l’exemple de la pomme. Plutôt que de manger chacun la sienne, ils s’en donnaient mutuellement une moitié… Si les deux avaient une pomme délicieuse, c’était parfait. Si l’une était un peu moins bonne, et bien chacun avait au moins la moitié de la bonne. Et les mari et femme avaient, de toute façon, l’impression de PARTAGER… Bon, les truffes, avec moi, c’est pareil ;-) Je partage..

On prend un beau couteau du chef et on hache très très finement les lamelles de truffes.

On les incorpore au beurre mou, on mélange délicatement, on sale, on poivre. On met dans un tupperware bien fermé et bien étanche, adapté à la quantité, le plus petit possible. On peut aussi le rouler dans un film plastique, bien serré, c’est encore mieux. Attendre au moins 24 heures pour que tous les parfums de la truffe passent dans le beurre, la matière grasse étant un magnifique « piégeur » d’arômes, comme tout le monde le sait.

Donc, du coup, à demain, hein. Faut que ça repose…

Laisser un commentaire

ABONNEMENT

Recevez les billets du blog dès leur publication. Et rien d'autre.

Derniers commentaires

Archives