Vendanges 2021 – Jour 14 – Savoir attendre


Il pleut, il a plu, il pleuvra. La semaine est pluvieuse. Dans le ruisseau qui longe presque la maison, à sec depuis six mois, j’ai vu une loutre. Incroyable. D’où venait-elle ? Où a t-elle passé l’été alors qu’il n’y avait plus d’eau nulle part ? Que mange t-elle ? Stupéfait comme moi, l’œil de lynx de Jacques repère à 20 mètres une écrevisse qui elle aussi se délecte de cette humidité retrouvée et, courant l’attrape. Eh, mademoiselle, un clic pour le blog ?

Je regarde toutes les photos que j’ai prises cette année, je suis surpris qu’il y ait partout du vert derrière, devant, autour des vignes. Dans Le Figaro, une carte des zones encore «sauvages» en France. Il y a presque plus de «vert» mais il y en a chez nous. Si le cancer que nous sommes pour la terre disparaissait, la vie reviendrait vite. Je suis heureux qu’elle m’entoure toujours, que mon quotidien de vigneron soit entouré de millions d’oiseaux, de blaireaux, de renards, de fouines, de loutres désormais, de merles, même si ce petit monde me mange des raisins. Normal.

Pas prêt à rentrer les Carignan, nous attendrons lundi pour commencer, doucement. Tout est effeuillé, espérons quelques jours de lumière encore pour finaliser les détails.

Magique, un spam du matin m’envoie un message qui me confirme que j’ai raison :

«La précipitation vient du Diable; Dieu travaille lentement».

J’accroche immédiatement ce proverbe – parait-il Persan – à mon panthéon personnel déjà riche. Comme me le conseille mon amie H., je ne dois pas l’oublier, «Lui»…

Cette photo, sans rapport, me fascine. Je l’adore. D’autant que je n’ai aucune idée de qui sont ces gens, d’où vient ce regard incroyable. Aucune info sur le lieu où elle a été prise, ni l’appareil qui l’a fait, ni sur comment ce fichier photo est arrivé sur mon Mac. Pourtant, cet été, elle est apparue dans ma bibliothèque sur l’ordi. Je voulais la partager avec vous. Ça me travaille depuis que je l’ai trouvée.

Je ne sais pas pourquoi elle me fascine, mais elle me fascine… Il y a quelque chose, dans les attitudes, de particulier. De fier. Je ne sais pas l’expliquer.

Certaines choses sont mystérieuses et doivent le rester. Du coup, pour une fois, j’ai fait court…

Ce que j’écoute pendant les vendanges, mais pas chaque jour. Tiens, une artiste Grecque/Soudanaise dont j’aime bien le son… Restons dans l’étrange.

2 commentaires

  • Thierry M.
    17/09/2021 at 9:56

    Merci Hervé de nous faire vivre les vendanges et le reste, je ne manque jamais un article de blog, il est mon rayon de soleil de la rentrée !
    Quant à la mystérieuse photo, elle est issue d’un fait divers, une jeune fille qui a été flashée 33 fois en 2 jours par un radar tronçon ! Une recherche d’image inversée dans google images m’a permis de retrouver un des articles qui a utilisé cette photo. On comprend mieux leur air énervé 🙂
    => Un des articles : https://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2021/07/27/flashee-33-fois-elle-ignorait-le-fonctionnement-du-radar-troncon
    => La recherche inversée de google images : https://www.google.fr/imghp?hl=fr
    Bonne fin de vendanges !

  • Levavasseur
    18/09/2021 at 11:57

    Bonjour Hervé, le petit plantage sur les primaires d’EELV va t’il inspirer un de vos billets de vendanges ?

Laisser un commentaire

Abonnement

Archives