Transparence


Comme certains le savent, je suis à moitié Breton, par mon père, et moitié Catalan, par ma mère. Je me souviens petit de la modeste maison familiale, au sol de terre battue de mon arrière grand-mère, vers Carnac. Connaitre la modestie des ses origines aide à ne se prendre pour personne. Deux générations à peine avant moi et toutes celles qui les ont précédées, nous étions paysans et fiers de l’être.

Pas étonnant que je me sois entendu avec Vincent Bolloré.

Oh, je vous vois d’ici monter sur vos grands chevaux. Nooonnnn ? Eh bien oui. On est tous les deux des taiseux, on sort peu le soir (lui sauf pour diner avec le président en exercice, tout le monde le sait et respecte), on est des bosseurs, on s’est fait nous même, on a en commun certaines valeurs, bien que d’autres nous séparent, je l’avoue. Je m’étendrai pas sur les hasards de notre rencontre (à la chapelle de la médaille miraculeuse, près du bon marché), ni sur l’aspect totalement baroque, j’en conviens, de notre amitié, mais que voulez vous, c’est ainsi. Parce que c’était lui, parce que c’était moi.

On trainait à refaire le monde sur le Paloma, l’été dernier, au large de Rovinj, en Adriatique, une bouteille de Carelles de Selosse à la main (j’aime bien la modestie de ce bateau, il est super stable, en plus, pour moi qui suis sujet au mal de mer), et c’est là qu’il m’a dit : « Hervé, il me faut un grand vignoble de Pinot Noir. Bernard (Arnault) se gargarise de son Clos des Lambray, François (Pinault) a son foutu Clos de Tart, et moi, je passe pour une Piche. Ca peut plus durer, faut qu’on leur mette la pâté, qu’on leur montre qu’on peut faire plus, mieux. Même Bouygues fait le malin avec son clos Rougeard. Vends moi ta parcelle !

Bon, je l’avoue, j’ai hésité. Et puis, je me suis dit que l’amitié, c’était sacré. Un ami, c’est ce qu’il y a de meilleur au monde, c’est bien connu. Surtout quand il vous prête son Falcon 900EX. Bon, faut pas croire, on a discuté, hein. Parce que croyez moi ou pas, c’est un sacré négociateur. Il est dur en affaire, le c’hwiltouz. Sur le principe, après un magnum de Salon, je m’étais adouci. Restait la question, accessoire, du prix. Accessoire pour lui, s’entend. Quand on aime… Mais bon, au vu des dernières cotations de notre 100 phrases pour éventail sur Wine Searcher (ICI), ça ne pouvait décemment pas être vendu au dessous de 40. Millions. Tout rond. L’hectare. Pour les 7,50 de Pinot Noir plantés ou en cours de plantation. Normal. Je ne sais pas si nous battrons des records (bien des prix de vente en Bourgogne sont occultes) et l’argent n’est pas vraiment le sujet, seule compte la joie de faire plaisir à un ami. De «faire», ensemble.

Je continuerai, bien sûr, à m’occuper avec passion du Clos des Fées. J’ai trouvé pour mon poteau une petite maison de vigneron à Paziols, on va la retaper gentiment. Vincent a plus de temps depuis qu’il est en retraite. Il sera bien. On sera bien.

On s’est bien sûr posé des questions sur les premières bouteilles de notre collaboration. Sur la place de Bordeaux ? Vulgaire. Un réseau d’agents ? On a passé l’âge. Et puis on a trouvé : elles seront vendues non pas selon une quelconque règle injuste mais bien sur le modèle «premier arrivé, premier servi », un peu comme l’a fait Swatch samedi dernier dans ses boutiques pour la commercialisation de la collaboration entre Omega, Mission to the moon.

3000 personnes sur les champs, la queue depuis la veille, ça a bien fonctionné. Dans le monde entier… La preuve et l’explication ICI. Et l’on critique le vin, franchement…

Donc, rendez vous demain, à partir de 10h, à Puteaux, 31, Quai de Dion Bouton, devant la tour Bolloré. Nous vendrons aux premiers arrivés les dernières bouteilles de «100 phrases», pour fêter ça.

Moi j’emballe, Vincent est à la carte bleue !

A demain les amoureux du bon vin !

P.S. : si Bono est là, il m’a dit qu’il passerait peut-être. Beautiful Day.

4 commentaires

  • Kb
    01/04/2022 at 12:59
  • Patrice BONNET
    01/04/2022 at 10:36

    Euh… nous sommes bien le 1ér avril ?

  • Levavasseur
    01/04/2022 at 10:54

    Quel déchaînement en ce 1zr avril

  • Orliac
    02/04/2022 at 11:03

    Joli poisson mais fan de vos vins

Laisser un commentaire

ABONNEMENT

Recevez les billets du blog dès leur publication. Et rien d'autre.

Abonnement

Derniers commentaires

Archives